Image principale
La ventilation assistée en zone ATEX
Focus

La ventilation assistée en zone ATEX

Date de l'actualité
Entête

L'important c'est de respirer !

Nous inspirons 25 000 fois par jour pour renouveler l’air contenu dans nos poumons par l’action des muscles respiratoires dont le principal est le diaphragme : C’est la respiration, également appelé ventilation pulmonaire. Nos poumons sont importants et il est important de savoir bien les protéger.
> Voir notre article Comment bien choisir sa protection respiratoire ?


Dans cet article, nous allons faire un focus sur les appareils de ventilation assistée notamment dans les zones explosives. Ils sont conçus pour protéger l’utilisateur dans les atmosphères dangereuses tout en lui apportant un confort et une simplicité d’utilisation.

Contenu

Qu’est-ce qu’un appareil de ventilation assistée ?

Image
Qu’est-ce qu’un appareil de ventilation assistée ?
Qu’est-ce qu’un appareil de ventilation assistée ?

En protection respiratoire, il existe deux grandes familles : la protection respiratoire filtrante et la protection respiratoire isolante.

Les appareils à ventilation assistée font partie de la protection filtrante dite à pression positive. Ils sont généralement utilisés lorsque les conditions de travail sont difficiles et ils sont composés :

  • D’un filtre (à particules, anti-gaz ou combiné)
  • D’un flexible
  • D’une pièce faciale (coiffe ou masque)
  • D’un moteur (unité de ventilation).

Ce type de ventilation est très confortable pour le porteur car le moteur filtre l’air de l’atmosphère environnante des polluants de type poussières, gaz ou vapeurs. L’air filtré arrive en abondance dans la coiffe ou le masque sans effort mécanique. Ils protègent à la fois les voies respiratoires, la tête, le visage, les yeux et les oreilles. Ce sont des systèmes modulaires axés sur le confort et la simplicité d’utilisation.

> Dans quel cas utiliser un appareil de ventilation assisté ?

Pour utiliser un appareil à ventilation assistée, il faut que la teneur en oxygène soit normale (au moins 17%) ainsi qu’une concentration entre 30 et 60x VLEP ou supérieures à 60x VLEP pour des interventions longues. De façon plus concrète, il faut que les concentrations des substances dangereuses se situent dans les limites autorisées ou qu’elles ne représentent pas un danger immédiat de mort ou de pertes de connaissance.

> Dans quel cas fuir ?

Il faut rester prudent lors de l’utilisation d’une ventilation assistée même si elle est validée par l’étude des risques. Il faut savoir que le temps de claquage d‘un filtre varie selon les substances en présence, l’utilisateur (et plus particulièrement sa consommation d’air), l’environnement (humidité et température de l’air). On parle de claquage lorsque l’utilisateur perçoit un gout, une odeur ou une augmentation de la résistance lorsqu’il respire au travers de la protection filtrante. À ce moment, il y a toujours protection mais il faut changer le filtre. Par contre, il faut immédiatement quitter la zone lorsque l’utilisateur ressent des irritations, des sensations de vertiges ou de douleurs.

> Dans quel cas ne pas utiliser de ventilation assistée ?

  • Une teneur en oxygène inférieure à 17%.
  • Des substances dangereuses difficilement détectables ou qui ne sont pas bloquées par le filtre.
  • Des concentrations de substances représentant un danger immédiat pour la vie et/ou la santé.
Image
Guide de protection respiratoire

Les normes pour les appareils à ventilation assistée

Image
Les normes pour les appareils à ventilation assistée
Les normes pour les appareils à ventilation assistée

Il existe 2 normes relatives aux appareils respiratoires à ventilation assistée en fonction de la forme de l’appareil. Pour les reconnaître, les notations varient suivant le type d’appareil pour une reconnaissance facile.

> EN 12941 - Appareils de protection respiratoire filtrants à ventilation assistée avec cagoule ou casque

La forme de cet appareil à ventilation assistée est soit une cagoule soit un casque. Cette version offre de multiples avantages : moins de transpiration, moins de superposition d’EPI (casques, lunettes, bouchons d’oreilles, …) et plus d’étanchéité notamment pour les adeptes de la barbe de trois jours.

Les classes TH (Turbo Hood) permettent de déterminer le niveau d’étanchéité de l’appareil complet. Plus la classe est élevée, meilleure est l’étanchéité.

  • TH1 arrête 90% des aérosols (soit 10% de pénétration)
  • TH2 arrête 98% des aérosols (soit 2% de pénétration)
  • TH1 arrête 99.8% des aérosols (soit 0,2% de pénétration)

 

> EN 12942 - Appareils de protection respiratoire filtrants à ventilation assistée avec masque complet, demi masque ou quart de masque

Dans ce cas-là, l’appareil est un demi-masque, un quart de masque ou un masque complet.
Les classes TM (Turbo Mask) permettent aussi de déterminer le niveau d’étanchéité de l’appareil complet. Plus la classe est élevée, meilleure est l’étanchéité.

  • TM1 arrête 95% des aérosols (soit 5% de pénétration)
  • TM2 arrête 99.5% des aérosols (soit 0,5% de pénétration)
  • THM arrête 99.95% des aérosols (soit 0,05% de pénétration)


> Classification ATEX de l’appareil X-plore 8700

II 2G Ex ib IIB T4 Gb :
II 2D Ex ib IIIB T135 °C Db
TA: -10 °C < Ta < +50 °C

 

BE ATEX a testé l'X-plore 8700, la ventilation assistée en milieu ATEX

Image
Test de X-plore 8700 : De la ventilation assistée en milieu ATEX
Test de X-plore 8700 : De la ventilation assistée en milieu ATEX

 

La gamme X-plore 8000 bénéficie de nombreux avantages, une gamme :

  • Simple : « Plug and Go », il suffit de l’allumer et attendre le voyant vert pour commencer à travailler
  • Modulaire : de nombreux accessoires sont disponibles
  • Intuitive : la puce RFID détecte les accessoires et adapte automatiquement le débit volumétrique minimum à la pièce faciale connectée

L’expertise de Dräger a permis de développer un appareil de ventilation assistée sécurité intrinsèque sans aucune limitation de performances malgré la protection ATEX. Ce nouvel équipement offre le même confort, la même performance et la même facilité d’utilisation que la version standard (X-plore 8500).

 

Les 6 points clés de cette protection ATEX :

> Un système breveté de déconnection rapide des sur-intensités électriques des batteries

Lors d’une intervention un peu longue, il est nécessaire de changer les batteries qui alimentent le moteur. En zone ATEX, ce changement de batterie peut s’avérer périlleux. En effet, si la batterie est retirée, une étincelle peut se produire au niveau des contacts et produire un allumage de l’atmosphère.

X-plore 8700 bénéficie d’une déconnection brevetée des sur-intensités électriques (brevet DE102012013656B4) qui dure quelques secondes. Le porteur peut changer la batterie en sécurité sans outil particulier afin de poursuivre son travail.

 

> Une surveillance électronique de la température sur le circuit imprimé (PCB)

Elle mesure la température et réduit la puissance consommée des composants électroniques du moteur si nécessaire.
La température de surface de X-plore 8700 (en fonctionnement) ne dépasse pas les limites Ex acceptables.

 

> Des matériaux certifiés Ex pour éviter la charge électrostatique

Le matériau du boîtier répond aux exigences Ex, ce qui évite les charges électrostatiques comme le frottement avec le coton par exemple.
X-plore 8700 est pratique et facile d’utilisation :
Pas besoin d’utiliser une housse spéciale ou de recouvrir l’appareil d’une peinture supplémentaire qui peut s’écailler avec le temps.

 

> Un Scellement et une isolation des composants haute tension

Dans le cas d‘une erreur de fonctionnement, des étincelles peuvent se produire mais à l‘intérieur du scellement. C’est pourquoi les composants critiques du X-plore 8700 sont spécialement encapsulés afin qu’ils ne puissent pas être en contact avec une atmosphère potentiellement explosive.
A ce jour, c’est le seul appareil à ventilation assistée qui possède une alarme acoustique et vibrante !

 

> Circuits électriques de sécurité redondants

Tous les circuits qui relèvent de la sécurité intrinsèque sont redondants. Ainsi lorsqu‘un circuit électrique est défectueux, la protection contre les explosions n‘est pas altérée.
L’X-plore 8700 possède 3 fois plus de composants électroniques que la version standard.

 

> Presque tous les composants de la ventilation assistée sont ATEX

Des mesures spéciales ont été prises lors de la phase de design pour que les composants non-électroniques répondent aux exigences ATEX (pour éviter la charge électrostatique).

 

Notre conclusion : Avec le nouvel X-plore 8700, Dräger maintient un haut niveau de performance, de maniabilité et de sécurité, déjà véhiculé par l‘X-plore 8500, et apporte aussi une protection ATEX fiable pour des applications exigentes.

Pour en savoir plus : Cliquer ici