Image principale
Protection antichute
Conseils

Pourquoi vérifier et entretenir ses appareils de protection antichute ?

Entête

Les équipements de protection antichute sont des EPI de Classe III protégeant des risques mortels.

La réglementation est très stricte concernant l’entretien du matériel antichute, c’est pourquoi ils sont soumis à un contrôle annuel.

Contenu

Pourquoi est-ce que la vérification des appareils de protection antichute est obligatoire ?

Les EPI sont classés en 3 catégories en fonction de la gravité des risques contre lesquels ils vous protègent :

CLASSE 1
 

  • Risques mineurs ou  superficiels sans conséquences irréversible
  • Lunettes de soleil, gants de jardinage, vêtements de pluie, gants de vaisselle, ...
CLASSE 2
 
  • Risques majeurs ou grave pour les parties vitales du corps
  • Protecteurs auditifs, protecteurs oculaires, chaussures, bottes, visières, gants, casques…
CLASSE 3

 
  • Risques mortels pouvant entrainer des lésions irréversibles
  • Appareil de protection antichute, appareil de protection respiratoire contre la chaleur, l’électricité, le risque chimique, ...


Les appareils de protection antichute sont classés dans la Catégorie 3. Ils protègent contre les risques mortels.

Selon l’arrêté 19 mars 1993, les EPI antichute en service et en stock doivent faire l’objet d’une vérification périodique inférieure à douze mois et effectuée par du personnel qualifié.

Les dates et résultats des vérifications et essais de tous les éléments seront consignés dans le registre de sécurité (article R. 233-42-2 du code du travail pour les EPI).

Comment utiliser les équipements de protection antichute ?

La réponse de Principe N°606 du 05 mai 1994 indique que l'utilisateur demeure seul responsable des vérifications à effectuer avant et après chaque utilisation. Cela signifie que les personnes travaillant en hauteur doivent OBLIGATOIREMENT contrôler et vérifier l’état de leur matériel de protection antichute :

  • L’ensemble des systèmes d’arrêts de chutes doit être vérifié avant utilisation selon les instructions du fournisseur et/ou de l’installateur
  • La résistance du support de fixation de l’ancrage doit être appréciée par une personne compétente.
  • L’allongement de absorbeur lors de la chute nécessite de disposer d’un tirant d’air important qui doit être vérifié avant le début de l’intervention.

En plus d’un matériel fiable, il faut toujours prévoir de donner une formation et des instructions claires aux personnes qui doivent travailler en hauteur.

Quelle est la longévité de l’équipement de protection antichute ?

Pour les produits constitués principalement de textiles (harnais, longes, enrouleurs à rappel automatique) :

La longévité maximale a été définie à 10 ans à compter de la date de fabrication du produit. Ceci exclut les facteurs environnementaux et les conditions particulières d’utilisations des équipements antichute. Par exemple, le contact avec des produits chimiques, les mauvaises conditions de stockage, l’exposition à des sources de forte chaleur supérieures à 50°C, aux rayonnements ultraviolets, à l’abrasion, etc... Il est obligatoire de faire réaliser une inspection annuelle par une personne compétente (formée à l’inspection des EPI).

Pour les produits constitués principalement de métal (enrouleurs à rappel automatique à câble, mousquetons) :

Nous n’indiquons pas de notion de longévité pour les produits constitués principalement de métal. L’utilisation peut être illimitée à condition que le produit soit contrôlé chaque année par une personne compétente lors de l’inspection annuelle.