Monoxyde de carbone / CO

Monoxyde de carbone

Identification du gaz

Autres dénomination

Monoxyde de carbone

N° CAS
630-08-0
Type de Filtre ARI
ARI

Propriété chimique

Formule brute
CO
Poids Moléculaire
28 g/mol

Propriété physique

T°ébullition
-191 °C
T° d’autoinflammation
605 °C
Densité Gaz/Vapeur
0,968
IP
14,01 eV

Limite d’inflammabilité

LIE
12,5 % v/v
LSE
74,2 % v/v

Limite d’exposition professionnelle

VLEP 8h
20 ppm • 23 mg/m³
VLCT
100 ppm • 117 mg/m³

Monoxyde de carbone : Description & utilisation

Description

Le monoxyde de carbone est le plus simple des oxydes du carbone. Ce corps composé est à l'état gazeux dans les conditions normales de température et de pression. Il est sous forme gaz comprimé incolore, inodore, insipide.
Il est particulièrement toxique pour les mammifères mais indétectable par eux. Chez l'Homme, il est la cause de nombreuses intoxications domestiques, souvent mortelles, qui peuvent être évitées par l'utilisation d'un détecteur de monoxyde de carbone. Son émanation, provenant d'une combustion incomplète de composés carbonés, est accentuée par une mauvaise alimentation en air frais et/ou une mauvaise évacuation des produits de combustion (ventilation). Le mélange avec l’air est facile puisque les deux gaz ont une densité proche.
Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore, non irritant.

Inflammabilité : Le monoxyde de carbone est un gaz inflammable. En concentration suffisante, il s'enflamme rapidement dans l'air en présence d'une source d'électricité statique, d'une étincelle, d'une flamme nue ou d'une autre source d'ignition ou d'inflammation.

Explosivité : Le monoxyde de carbone forme des mélanges explosifs avec l'air lorsqu'il s'y trouve à des concentrations variant entre 12,5 et 74,0 %.

Utilisation
  • En métallurgie comme agent réducteur : Par exemple, pour l'extraction et le raffinage du nickel à partir de minerai brut (procédé Mond) ou pour la production d'aciers spéciaux.
  • Dans l'industrie chimique pour la synthèse de nombreux composés, dont le méthanol, l'acide acétique, l'acide formique, l'acide acrylique, le phosgène, les polycarbonates, les polycétones, etc...
  • Fabrication de métaux carbonyles, notamment le carbonyle de fer.
  • Production de produits de haute pureté: Par exemple, la poudre métallique, «blanc de zinc» utilisé comme pigment dans les peintures et les vernis.
  • Gaz combustible, seul ou en mélange.
  • Dans le secteur électronique, pour des procédés d'ablation en gravure de diélectriques.

Monoxyde de carbone : Mentions de danger et conseils de prudence

Mentions de dangers

H220 - Gaz extrêmement inflammable.
H360D - Peut nuire au fœtus.
H331 - Toxique par inhalation.
H372 - Risque avéré d'effets graves pour les organes.

Conseils de prudences

P210 - Tenir à l'écart de la chaleur, des étincelles, des flammes nues, des surfaces chaudes - Ne pas fumer.
P260 - Ne pas respirer les gaz.
P271 - Utiliser seulement en plein air ou dans un endroit bien ventilé
P304+P340 - EN CAS D'INHALATION : transporter la victime à l'extérieur et la maintenir au repos dans une position où elle peut confortablement respirer.
P308+P313 - EN CAS D'EXPOSITION prouvée ou suspectée : consulter un médecin.
P403+P233 - Stocker dans un endroit bien ventilé. Maintenir le récipient fermé de manière étanche.
P321 - Traitement spécifique : en cas de malaise après inhalation, faire respirer de l'oxygène pur à la victime.

SGH02 : Inflammable
SGH04 : Gaz sous pression
SGH06 : Toxique
SGH08 : Sensibilisant, mutagène, cancérogène, reprotoxique