Détecteurs de gaz

Pour faire face aux dangers liés au gaz, il est nécessaire de les détecter de manière précoce pour déclencher une action pour protéger le personnel, les lieux et les équipements.

Il existe de nombreux moyens de détections, qui vont des dispositifs très simples à des appareils complexes et performants. De plus, il peut être nécessaire de choisir un détecteur très spécifique ou au contraire capable de détecter une grande variété de gaz en fonction de l'application.

Détecteurs de gaz portable

Ils sont destinés à être accrochés aux vêtements de travail pour protéger l’opérateur. Ce sont des équipements Individuels mais ne sont pas des équipements de protection individuelle (EPI) de classe III. Ils sont principalement employés pour :

  • Vérifier le respect des Valeurs Limites d’Exposition Professionnelles (VLEP) aux postes de travail au niveau des voies respiratoires et pendant une période représentative tel que : 15 minutes (Valeur Limite Court Terme ou VLCT, 8 heures (Valeur Limite de la moyenne ou VLEP-8H)
  • Vérifier l’étanchéité d’une canalisation par la recherche des traces de gaz.
  • Contrôler la salubrité d’une ambiance avant de pénétrer dans une zone à risque (espaces confinés)
  • Surveiller la qualité de l’air lors de travaux pour lesquels il est difficile de prévoir des moyens précis d’aération.

Détecteurs de gaz fixe

Constitués d’une ou de plusieurs têtes de détection, ils sont installées dans les locaux ou sur des équipements pour la protection des installations et du personnel.
Ils sont généralement constitués d'un capteur (élément sensible du détecteur) et d’un transmetteur (pouvant être constitué d’un afficheur, d’un relais d'alarme et d’une sortie analogique 4-20 mA). Le capteur transforme la concentration de gaz en un signal électrique et le transmetteur traite le signal électrique issu du capteur. Ces détecteurs sont souvent liés à des asservissements tels que la Signalisation sonore et lumineuse pour inviter le personnel à évacuer les lieux.

Balises de détection

Ce sont des détecteurs transportables sur lesquels il est possible de créer un maillage communicant (filaire ou Wireless) afin de couvrir et délimiter temporairement l’ensemble d’une zone de travail. Elles sont souvent utilisés sur les chantiers.
> Utilisée en réseau évolutif, la balise transfère les informations d’alarme d’un appareil à un autre au moyen d’un câble de liaison ou par communication radio sans fil (Wireless).
> Reliée à un système de centralisation sans fil, les mesures de concentration en gaz peuvent être remontées également pour un monitoring précis de la zone. 

Détecteurs par colorimétrie

Il s’agit de réactifs chimiques absorbés sur un support inerte. Ces réactifs sont spécifiques au gaz à détecter et changent de couleurs en présence du gaz.

Différentes techniques existent, la plus connue est le tube colorimétrique qui permet d’avoir une indication de présence de gaz plutôt qu’une concentration. Ce sont les détecteurs les plus simples pour la mesure de très nombreuses substances (environ 200 gaz et vapeurs dangereuses, explosibles ou toxiques). Constitués d'un tube en verre avec extrémités à briser, ils sont remplis de granules imprégnés spécifiquement afin de déterminer divers types de substances polluantes. La pompe permet d’aspirer l'air ambiant dans le tube réactif. Si le polluant recherché est présent alors la couche indicatrice change de couleur. Une graduation spécifique est imprimée sur chaque tube réactif, ce qui permet de déterminer la concentration du gaz (ou vapeur) dans l'atmosphère selon la longueur de la zone colorée. Leur longue durée de stockage convient parfaitement à des mesures occasionnelles.

Une autre solution est le système d'analyse optique qui permet une mesure plus fiable. Ces versions évoluées combinent le changement de couleur d’une bande de papier spéciale imprégné chimiquement et un système d’analyse optique. Ces mesures sont ciblées et rapides sur des concentrations de l’ordre du ppb (partie par milliards).