Image principale
Passer ses équipements de sécurité au gel hydroalcoolique : une fausse bonne idée !
Conseils

Passer ses équipements de sécurité au gel hydroalcoolique : une fausse bonne idée !

Entête

Les gestes barrières préconisés par le gouvernement font partis dorénavant de notre quotidien. Il est important d’appliquer ces principes de précautions aux équipements de sécurité tels que les détecteurs de gaz et EPI de classe 3 (harnais antichute ou masques ou demi-masques respiratoire). En effet, ces équipements de protection individuels sont pas toujours attribués à un seul collaborateur, c’est pourquoi il est important de les laver et les désinfecter avant chaque utilisation.

Contenu

Définition : Nettoyage et Désinfection

Pour gagner du temps, il est tentant de prendre certains raccourcis comme passer simplement les équipements de protection individuels et les détecteurs de gaz au gel hydroalcoolique avant réutilisation mais une désinfection ne remplace pas un nettoyage et vice versa.

Le nettoyage est une opération qui consiste à rendre l’appareil propre en décrochant et en dispersant et éliminant les salissures.

La désinfection par un produit désinfectant (par exemple le gel hydroalcoolique) tue ou inactive les agents biologiques qui peuvent être présents par son action bactéricide, virucide ou fongicide.

De plus, un mauvais lavage ou une mauvaise désinfection des équipements de sécurité peuvent potentiellement vous mettre en danger. Par exemple, une perte de sensibilité des capteurs de détection de gaz.

Nettoyage et Désinfection des détecteur des gaz

Image
Nettoyage et Désinfection des détecteur des gaz
Nettoyage et Désinfection des détecteur des gaz

Les détecteurs de gaz utilisent des cellules électrochimiques et catalytiques qui sont conçues pour être très sensibles à des gaz dangereux spécifiques. Les performances de ces cellules peuvent être affectées par la présence d’autres composés chimiques, tels que ceux trouvés dans certains produits de nettoyage et antiseptiques.

Les principes actifs et composés suivants sont donc à proscrire :

  • Hypochlorite de sodium (ex : eau de Javel, white spirit),
  • D-limonene (ex : liquide vaisselle)
  • Silicone
  • Alcool, ce qui comprend les solutions & gels hydroalcooliques

Si de tels composés sont utilisés pour laver et stériliser les mains des travailleurs, il faut laisser suffisamment de temps aux principes actifs pour s’évaporer avant de manipuler les détecteurs de gaz.

Les bonnes pratiques :

Pour le nettoyage et la désinfection de routine des détecteurs de gaz, utiliser de l’eau et du savon à main qui n’inclut aucun des agents de nettoyage précédemment répertoriés et essuyer le détecteur avec un chiffon mou et humide. Les accessoires doivent être nettoyés selon la même méthode. Une serviette en tissu souple doit être utilisée pour sécher l’extérieur de l’appareil. 

Nettoyage et désinfection des Harnais de sécurité antichute

Image
Nettoyage et désinfection des Harnais de sécurité antichute
Nettoyage et désinfection des Harnais de sécurité antichute

Il est important de nettoyer son harnais de sécurité pour le débarrasser de la saleté, des substances corrosives, ou des contaminants.

Les bonnes pratiques :

  1. Enlever toute la saleté superficielle avec une éponge humectée d’eau pure.
  2. Presser l’éponge pour en exprimer (faire sortir par pression) l’eau et tremper-la dans une légère solution d’eau et de savon.
  3. Frotter énergiquement la surface à nettoyer de façon à obtenir une mousse épaisse, puis essuyer avec un linge propre.
  4. Suspender pour faire sécher (épandage naturel), mais à l’abri de la chaleur excessive, de la vapeur, ou des longues périodes d’ensoleillement.

A noter que le rangement et l’entretien après son utilisation sont également importants : Le lieu de rangement doit être propre, sec et ne pas être exposé à des émanations ou des éléments corrosifs.

Source : Guide Miller I119.rev.D

Nettoyage et désinfection des masques complets de protection respiratoire

Image
Nettoyage et désinfection des masques complets de protection respiratoire
Nettoyage et désinfection des masques complets de protection respiratoire

En cas d’utilisation par un autre porteur ou par le même porteur, votre appareil de protection respiratoire doit être nettoyée et désinfectée après chaque usage afin d’éviter tous risques de contamination (notamment le COVID-19), des rougeurs, des démangeaisons, des infections cutanées, …

Un bon entretien du masque permet de conserver l’élasticité de la zone d’étanchéité et toute usure prématurée mais comme pour les détecteurs de gaz, certains principes actifs et composés sont à proscrire :

  • Hypochlorite de sodium (ex : eau de Javel, white spirit),
  • Solvants de type acétone, alcool, benzène ou trichloréthylène

Les bonnes pratiques :

  • Retirer le filtre respiratoire (si existant)
  • A l’aide d’un chiffon et d’eau tiède (max. 30°C) additionnée d’un détergent doux, nettoyer soigneusement le corps du masque et en particulier la jupe.
  • Mettre ensuite le masque dans un bain désinfectant : la durée de trempage de 15 minutes. Pour les pièces faciales à base de silicone, limiter le temps de trempage à 10 min car ils ont tendance à absorber les produits de nettoyage et de désinfection.
  • Bien rincer à l’eau courante.
  • Sécher la protection respiratoire à une température max. de 60°C, à l’abri du soleil.
  • Conserver le masque dans une sacoche ou un boîtier propre et désinfecté à l’abri de toute poussière, salissure ou décontamination, jusqu’à la prochaine utilisation.

Dans le cas où ce protocole complexe ne peut être mis en place, les lingettes de désinfection existent aussi et constituent des solutions d’appoint.

Source : Solutions Dräger de nettoyage et de désinfection

N'oubliez pas : un nettoyage ne remplace pas une maintenance

Image
Le saviez-vous ?

Un entretien régulier de vos EPI est essentiel tout comme une maintenance périodique de vos équipements.

N'hésitez pas à nous contacter : cliquer ici